DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Syrie dit oui à la Russie et se dit prête à renoncer aux armes chimiques

Vous lisez:

La Syrie dit oui à la Russie et se dit prête à renoncer aux armes chimiques

Taille du texte Aa Aa

Damas a saisi la balle au bond. Le régime de Bachar al Assad s’est rangé à la proposition surprise de Moscou destinée à placer sous contrôle international les armes chimiques en Syrie.

Le chef de la diplomatie syrienne a tenu à l’annoncer lui-même après un entretien avec le président de la Douma : “Nous sommes prêts à annoncer où se trouvent les armes chimiques, à cesser la production d’armes chimiques et à montrer ces installations aux représentants de la Russie, d’autres pays et de l’ONU.Notre adhésion à l’initiative russe traduit notre volonté de ne plus posséder d’armes chimiques”, explique Walid Mouallem, le ministre syrien des Affaires étrangères.

Face à cette nouvelle donne, le président russe Vladimir Poutine a appelé Barack Obama à renoncer au recours de la force en Syrie : “Il est difficile de contraindre la Syrie ou un autre pays à se désarmer de façon unilatérale s’il y a une action militaire en préparation contre ce pays”.

Les Russes devaient transmettre les détails de leur initiative aux Américains et John Kerry rencontrera demain à Genève son homologue russe Sergueï Lavrov.

Le secrétaire d’Etat américain a appelé Bachar al-Assad à “saisir l’occasion” de paix qui s’offre à lui. Pour le président syrien, la perspective de frappes contre son régime semble s‘éloigner grâce à son fidèle allié russe mais il va devoir rapidement donner des gages de sa bonne volonté en ratifiant la convention internationale interdisant les armes chimiques.