DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : le Parlement européen méfiant


Le bureau de Bruxelles

Syrie : le Parlement européen méfiant

Le Parlement européen appelle à une résolution contraignante du Conseil de sécurité des Nations Unies pour répondre à l’attaque chimique en Syrie. Dans un texte voté, les eurodéputés insistent : des mesures de dissuasion ne doivent pas être exclues. Et pour le président de la commission affaires étrangères, la volte-face du pouvoir syrien ne suffira pas. C’est de sa coopération que dépendra la suite :

“Ils ont accepté parce qu’ils ont peur d’une intervention militaires. Et s’ils n’obtempèrent pas dans un certain laps de temps, ils auront ces frappes, et ce sera encore plus justifié”, assène Elmar Brok.

Mais Georges Chachan, représentant de l’opposition syrienne à Bruxelles, se dit lassé de ne rien voir venir, malgré les déclarations quotidiennes des uns et des autres.

“Pour être honnête, nous sommes fatigués de cette indignation. Depuis le début de la crise syrienne, le régime et les Russes ont la main. C’est triste de voir maintenant la guerre menée par le régime contre son peuple se transformer en une négociation sur le contrôle d’armes chimiques” , regrette-t-il.

Le massacre de centaines de civils par arme chimique le 21 août a forcé la communauté internationale à réagir et la menace de frappes a cédé la place à un compromis précaire sur le contrôle de l’arsenal chimique syrien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Barroso met en garde contre la régulation excessive