DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La diplomatie à un tournant sur le dossier syrien


Syrie

La diplomatie à un tournant sur le dossier syrien

Les discussions entre les Etats-Unis et la Russie sur la Syrie pourraient bien être à un tournant. John Kerry et Sergueï Lavrov vont se retrouver, ce samedi, pour le troisième jour consécutif pour tenter de trouver un accord sur un plan d‘élimination de l’arsenal chimique de Bachar al-Assad, un plan proposé par Moscou.

Selon les Etats-Unis, le régime syrien possèderait plus de 1000 tonnes de produits chimiques, “considérablement moins”, estime la Russie.

Pour l’instant, Washington maintient sa menace de frappes sur le pays même si Barack Obama est prêt à laisser une chance à la diplomatie.

“Je répète ce que j’ai dit publiquement, c’est-à-dire qu’un accord devra être vérifiable et exécutoire”, a déclaré le président américain.

Une résolution privilégiant la force a peu de chances d‘être validée par les Nations unies, la Russie y opposerait son veto.

La publication du rapport sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie des experts de l’ONU est prévue lundi. Un rapport d’ores et déjà jugé accablant pour Bachar al-Assad, d’après le secrétaire général des Nations unies.

“Il a commis de nombreux crimes contre l’humanité”, a estimé Ban Ki-moon en faisant référence au président syrien. “En conséquence, je suis persuadé que les responsables rendront des comptes quand tout cela sera fini, mais pour l’heure, nous devons d’abord faire en sorte que les combats s’arrêtent et que le dialogue commence”, a ajouté le secrétaire général des Nations unies.

En parlant de “crimes contre l’humanité”, Ban Ki-moon faisait ainsi référence à l’attaque chimique du 21 août dernier qui aurait fait un millier de morts. Une attaque attribuée, par Washington, au régime syrien et par Moscou aux rebelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La première traversée de l'Atlantique en ballons de baudruche tourne court