DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : bataille rangée au Capitole sur le plafond de la Dette


Etats-Unis

Etats-Unis : bataille rangée au Capitole sur le plafond de la Dette

Aux Etats-Unis, la bataille du budget continue de faire rage entre la Maison Blanche et les Républicains.
Actuellement, un Congrès totalement divisé tente de maintenir le portefeuille gouvernemental ouvert après le 30 septembre. Pour ce faire il s’agira de présenter à temps un budget pour la nouvelle année fiscale qui débute le 1er octobre.

Mais la véritable date limite se situe entre le 18 octobre et le 5 novembre, quand le pays atteindra le plafond de la dette laissant le gouvernement fédéral sans le sou. Le choix semble difficile : soit le Congrès remonte le plafond de la dette, où le gouvernement américain fait défaut.
La Maison Blanche a averti à de nombreuses reprises de ce qui se passerait si le plafond n‘était pas relevé, tout en insistant sur un relèvement sans-conditions préalables. Les Républicains de leur côté ont posé leurs conditions, parmi lesquelles des coupes budgétaires.

Roberton Williams, analyste politique, Urban Institute :
“L’une des choses qui va se produire, si on en arrive à cette extrêmité sans avoir de réel accord sur le relèvement du plafond de la dette, les marchés de crédit seront bouleversés. Les gens ne sauront pas quoi faire au sujet des obligations d’Etat, si elles sont encore bonnes ou non, si ils doivent en acheter d’autres. Ce qui va arriver sur les marchés de crédits nationaux et internationaux reste une question ouverte, mais cela ne va pas faire du bien“.

Pour rendre les choses encore plus compliquées, un groupe de quelques 130 conservateurs Républicains du Congrès, appuyés par des groupes de pression comme celui de l’Heritage Foundation veulent se débarasser de la loi sur le système de santé ObamaCare.

Chris Jacobs d’Heritage Foundation :
“Le Congrès doit passer une loi de financement pour le gouvernement fédéral tout entier, pour les routes, les parcs nationaux, l’armée, et toutes les fonctions essentielles du gouvernement fédéral à l’exception d’ObamaCare. Et si le président Obama ou des démocrates libéraux au Sénat veulent empêcher ça, et bien ce qui arrivera sera de leur faute. Parce les conservateurs qui veulent mettre un terme à ObamaCare ne souhaitent pas pour autant bloquer le gouvernement fédéral”.

Supprimer les fonds d’ObamaCare signifierait interdire que des fonds fédéraux soient utilisés pour mener à bien les dispositions de la loi sur la Santé.
Les Démocrates considèrent qu’ObamaCare, qui a été adopté par – le Congrès, signé par le président et confirmé par la Cour Suprême–, considèrent comme un achèvement historique du mandat de Barack Obama. Et la Maison Blanche jusqu‘à présent a toujours refusé de la renégocier.

Stefan Grobe, euronews :
“La plupart des observateurs considère qu‘éventuellement le conflit sera résolu à l’américaine, c’est à dire par un accord de dernière minute qui ne contentera personne. Mais d’ici là, la bataille du budget aura fait de nombreuses victimes politiques”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Journée sanglante en Irak