DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Armes chimiques : il faut une résolution forte de l'Onu

Vous lisez:

Armes chimiques : il faut une résolution forte de l'Onu

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après l’accord américano-russe à Genève sur les armes chimiques syriennes, USA, Grande-Bretagne et France ont tenu à Paris à réaffirmer leur volonté de mettre en oeuvre cet accord, d’une façon rapide et concrète. Ces trois pays veulent obtenir une résolution forte du Conseil de sécurité de l’Onu pour que Damas respecte l’accord :

“Ce qui importe maintenant, a déclaré Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, c’est que cet accord soit rapidement mis en oeuvre pour éliminer une fois pour toute la menace chimique que le régime syrien fait peser sur sa propre population et ses voisins.”

“Nous ne tolérerons rien de moins que le plein respect par le régime Assad des principes de base présentés ici, a rajouté son homologue américain John Kerry. Si Assad ne respecte pas les termes de ce cadre, ne vous méprenez pas : nous sommes tous d’accord et la Russie également sur le fait qu’il y aura des conséquences.”

Le chef de la diplomatie française a également annoncé pour la semaine prochaine à New York une grande réunion internationale avec l’opposition, la coalition nationale syrienne.