DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irak a un vécu un nouveau weekend de cauchemar

Vous lisez:

L'Irak a un vécu un nouveau weekend de cauchemar

Taille du texte Aa Aa

Une vague d’attentats a endeuillé plus d’une dizaine de villes du pays comme à Nassiriya. Les quartiers chiites ont été les plus visés. Les sunnites s’estiment maltraités par la majorité chiite au pouvoir.

Une cinquantaine de personnes ont été tuées hier et plus d’une centaine blessées dans ces attaques organisées la plupart du temps par des voitures piégées.

Le gouvernement affirme avoir démantelé des camps d’entraînement et plusieurs lieux de fabrication de bombes. Il a aussi interdit la circulation dans Bagdad mais les violences se poursuivent. Plus de 4100 personnes ont péri depuis le début de l’année dans des opérations quasi-quotidiennes.

Hier, c’est la cité de Hilla qui a payé le plus lourd tribu avec une vingtaine de victimes lors de quatre attentats contre des locaux municipaux.