DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade mortelle au couer de la Navy américaine


monde

Fusillade mortelle au couer de la Navy américaine

Au moins 7 morts, et cinq blessés, c’est le résultat d’une fusillade qui a commencé à 8h36, heure locale à Washington. Le lieu du drame, le centre administratif de
de la Marine américaine dans la capitale. Un lieu pourtant hautement sécurisé.

Des coups de feu ont été tirés dans cet immeuble de bureaux dans le quartier de Navy Yard. Un tireur a été tué, selon Cathy Lanier, officier de police, qui ne peut pas confirmer le nombre total de victimes mais qui parle de plusieurs morts .

Selon les medias américains, le tireur décédé est un employé de la marine américaine âgé de 50 ans, dont la situation professionnelle aurait récemment changé. Il y aurait eu trois tireurs, vêtus d’uniformes. Un homme blanc et un homme noir en tenue militaire sont toujours recherchés.

Le maire de Washington a déclaré qu’il semblait s’agir d’un “incident isolé”, aucune autre institution n’ayant été visée. Barack Obama a condamné un acte lâche.

Le quartier a été bouclé.

L’aéroport Ronald Reagan de Washington situé à quelques kilomètres du quartier de Navy Yard a rouvert, après avoir été fermé quelques heures en raison de cette fusillade.

Près de 3.000 personnes travaillent au Navy Yard, un ancien arsenal de l’US Navy reconverti en centre administratif. Situé à environ 1,5 km du Capitole, il héberge notamment le commandant en chef de la marine et son état-major, ainsi qu’un musée. Si la piste d’un assaillant salarié de la Navy se confirme, ce ne serait pas la première fois que le ver est dans le fruit : la fusillade a lieu moins de trois semaines après la condamnation à mort du psychiatre de l’armée américaine le major Nidal Hasan qui avait ouvert le feu à Fort Hood, au Texas, et tué 13 soldats en 2009 .Un acte en représaille aux guerres menées par les Américains dans les pays musulmans.
Cette fois, les motivations des tueurs sont pour l’instant inconnues.

@timjhogan

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Armes chimiques : il faut une résolution forte de l'Onu