DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles veut freiner la prolifération des drogues " légales "


Le bureau de Bruxelles

Bruxelles veut freiner la prolifération des drogues " légales "

Ce sont des drogues et pourtant, elles sont tout ce qu’il y a de plus légales. On les appelle les euphorisants légaux et ces substances psychoactives ne cessent de proliférer. Bruxelles espère mettre le holà en fixant de nouvelles règles qui faciliteront leur retrait du marché.

“ Lorsque nous détecterons une substance très dangereuse, nous l’interdirons immédiatement, ensuite nous évaluerons pleinement ses risques, et une décision définitive sera prise “, résume la commissaire européenne Viviane Reding.

Actuellement, il faut compter deux ans au moins pour faire interdire une de ces substances en Europe. A l’avenir, le retrait serait immédiat pour les cas les plus graves, et de dix mois pour les autres. Reste à savoir comment faire respecter ces interdictions sur internet, notamment sur les sites hors Union européenne.

“ Ce qui est illégal dans le commerce est illégal sur internet. Et les institutions judiciaires et policières peuvent agir pour retirer ces produits de la vente en ligne. “

Entre 2009 et 2012, le nombre de ces euphorisants qui concurrencent des drogues telles que la cocaïne et l’ecstasy a triplé. On en dénombre désormais plus de 300.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Un new deal pour la Somalie