DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Irak ensanglanté par son lot quasi quotidien d'attentats


Irak

L'Irak ensanglanté par son lot quasi quotidien d'attentats

Aujourd’hui encore au moins trois personnes ont péri, mais c’est hier que le pays a payé une un lourd tribut, comme le confirment ces images de Bagdad. Au moins sept véhicules ont explosé dans la capitale faisant une vingtaine de morts et 80 blessés. Six policiers ont été abattus près de Mossoul. À Falloujah, un groupe armé a attaqué un poste de police.

“De quoi ces gens sont-ils coupables ? Qu’avons-nous fait, nous les pauvres innocents pris au milieu de cette bataille. Les dirigeants se disputent, mais qu’avons-nous fait pour mériter ces attaques ? Pourquoi cette voiture est venue ici? Ce sont eux qui les laissent passer les checkpoints”, se lamente un jeune Bagdadi chiite qui a perdu son oncle.

Ces attaques, qui visent des quartiers à majorité chiite, n’ont pas été revendiquées. Des attentats attribués aux extrémistes sunnites proches d’Al-Qaida.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Nouvel appel d'Obama au Congrès pour plus de contrôle sur les armes à feu