DERNIERE MINUTE

Les clients armés, persona non grata chez Starbucks

Vous lisez:

Les clients armés, persona non grata chez Starbucks

Taille du texte Aa Aa

Ce n’est pas une interdiction, mais bien plutôt une demande, celle de ne plus voir de consommateurs armés à l’intérieur des cafés Starbucks .

Une demande que le patron de la célèbre chaîne américaine, Howard Schultz, a tenu à adresser “respectueusement” à ses clients, peu après la fusillade de Washington.

“Soyons clair, précise-t-il, Starbucks ne fait pas de politique. Nous ne sommes ni en faveur des armes à feu, ni contre. Nous estimons simplement que nos clients et nos employés se sentiront beaucoup plus à l’aise, si les armes à feu ne font pas partie de l’environnement Starbucks.”

La question du contrôle des armes est sensible aux Etats-Unis.
Après avoir été enterrée en avril, elle devrait être à nouveau examinée au Congrès, après qu’un ancien de la Marine a abattu douze personnes lundi à Washington.

Starbucks se sentait impliqué malgré lui dans le débat, des partisans du port d’armes à feu ayant organisé des événements au sein de certains établissements.