DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les clients armés, persona non grata chez Starbucks


Etats-Unis

Les clients armés, persona non grata chez Starbucks

Ce n’est pas une interdiction, mais bien plutôt une demande, celle de ne plus voir de consommateurs armés à l’intérieur des cafés Starbucks .

Une demande que le patron de la célèbre chaîne américaine, Howard Schultz, a tenu à adresser “respectueusement” à ses clients, peu après la fusillade de Washington.

“Soyons clair, précise-t-il, Starbucks ne fait pas de politique. Nous ne sommes ni en faveur des armes à feu, ni contre. Nous estimons simplement que nos clients et nos employés se sentiront beaucoup plus à l’aise, si les armes à feu ne font pas partie de l’environnement Starbucks.”

La question du contrôle des armes est sensible aux Etats-Unis.
Après avoir été enterrée en avril, elle devrait être à nouveau examinée au Congrès, après qu’un ancien de la Marine a abattu douze personnes lundi à Washington.

Starbucks se sentait impliqué malgré lui dans le débat, des partisans du port d’armes à feu ayant organisé des événements au sein de certains établissements.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : vague d'indignation après le meurtre d'un militant anti-fasciste