DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Massacre de Marikana: "la police sud-africaine a menti"


Afrique du Sud

Massacre de Marikana: "la police sud-africaine a menti"

La police a menti sur le massacre de Marikana en 2012 en Afrique du Sud, selon une commission d’enquête. Cette dernière affirme avoir obtenu des documents prouvant que la version des policiers sur la mort de 34 mineurs ne correspondait pas à la vérité. Des preuves auraient été dissimulées aux enquêteurs et des documents auraient été anti-datés après les faits. Des faits qui remontent au 16 août 2012. Débordés à la mine de platine de Marikana, par des grévistes hostiles, les policiers avaient ouvert le feu sur la foule. Ils ont affirmé être en état de légitime défense. Mais des journalistes et des témoins ont indiqué qu’une partie des victimes avaient été pourchassées par la police après la fusillade, puis abattues ou achevées par des balles tirées dans le dos ou à bout portant.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Paroles et geste d'apaisement du président iranien