DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand le cinéma se penche sur les addictions sexuelles...

Vous lisez:

Quand le cinéma se penche sur les addictions sexuelles...

Taille du texte Aa Aa

C’est toute l’idée du film “Thanks for Sharing”. Dans cette comédie dramatique de Stuart Blumberg, trois amis se rencontrent lors d’un programme destiné aux addicts sexuels.

Je recois beaucoup de scripts, je les lis, explique le comedien Tim Robbins, et souvent, je trouve des choses deja faites, des personnages que j“ai deja interpretes, ou bien des sujets qui ne me touchent pas.
Mais celui ci m“a interpelle, parce qu“il s“attaque a un sujet serieux, d“une maniere drole, tout en affichant de la compassion pour les personnages.

Probleme, l un des trois amis va alors tomber amoureux, mettant en danger ses efforts pour stopper son addiction.

Dans le film, Gwyneth Paltrow n hesite pas a se devoiler. Si le public n“a pas l“habitude de la voir dans ce style de role, la comedienne avoue ne pas avoir de probleme avec la nudite.

La nudite ne me gene pas, avoue Gwyneth Paltrow. Je ne suis pas puritaine. Je ne pense pas qu en enlevant son t shirt, on compromette son integrite en tant qu actrice. Je pense que les femmes ont un pouvoir formidable et j aime l idee de pouvoir prendre une telle decision pour soi.

Au casting, on retrouve aussi Alecia Moore, plus connue sous le pseudonyme Pink. La chanteuse fait ici ses debuts sur grand ecran, dans le role d une addict au sexe qui decrouvre que l amitie est possible entre un homme et une femme.

Mais la chanteuse ne se projette pas pour autant dans une carriere de comedienne.

Je suis une performeuse, une chanteuse, je compose. Je ne suis pas une actrice, mais c etait drole de le faire, explique la chanteuse.

Le film qui n a pas encore de date de sortie en France, sortira debut octobre dans d autres pays europeens.