DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Greenpeace pourrait être accusé de "piraterie" par la Russie


Russie

Greenpeace pourrait être accusé de "piraterie" par la Russie

La Russie pourrait poursuivre les activistes de Greenpeace pour piratrerie et dans ce cas, ils risqueraient jusqu‘à quinze ans de prison.

Le bateau de l’organisation écologiste Artic Sunrise a été violemment arraisonné par les autorités russes jeudi après que deux de ses membres d‘équipage ont tenté d’escalader une plate-forme pétrolière de Gazprom.

Nous ne savons pas si le bateau a été saisi, explique ce responsable de Greenpeace, mais s’il l’a été, ce serait illégal. Selon le droit international un bateau a un libre droit de passage si il se trouve en eaux internationales, ce qui était le cas quand il a été arraisonné”.

Pas question pour la Russie de laisser des écologistes troubler ses projets de forage pétrolier en Arctique.

Les 27 membres de Greenpeace ont été enfermés sous la menace d’armes à feu dans le bateau, qui se trouve maintenant en route le port russe de Mourmansk.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Plus de 130.000 $ de dons pour un sans-abri à l'honnêteté exemplaire