DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Justin and the Knights of Valour", dernier bébé d'Antonio Banderas

Vous lisez:

"Justin and the Knights of Valour", dernier bébé d'Antonio Banderas

Taille du texte Aa Aa

C’est à la production et au doublage que s’illustre Antonio Banderas dans le dernier film d’animation signé Manuel Sicilia : “Justin and the Knights of Valour”, littéralement, Justin et les valeureux chevaliers.

L’histoire de Justin, qui souhaite à tout prix marcher dans les pas de son grand-père, et devenir un chevalier, ce que son père lui interdit. Le jeune garçon décide donc de quitter sa famille et son royaume, et se lance dans une véritable quête initiatique.

“Vous vous direz peut-être: c’est une histoire que j’ai déjà entendue cent fois, explique Antonio Banderas, l’histoire d’une quête avec des gentils, des méchants et des princesses. On connaît tout ça. La question ici, c’est comment raconter cette histoire. Nous avons essayé de faire quelque chose d’honnête, d’artisanal, sans prétention de concurrencer les grands studios. Mais au final, en y jetant un coup d’oeil, les gens pourraient être surpris du résultat, particulièrement en termes techniques.”

Complètement indifférente aux nobles aspirations de Justin, Lara, la belle princesse dont le héros pense être amoureux. Une princesse snobe et égocentrique, passionnée par la mode, la fille unique de l’homme le plus riche du royaume.

Antonio Banderas prête quant à lui sa voix à Sir Clorex, un ancien domestique qui tente de faire croire aux femmes qu’il est chevalier. Un imposteur que le héros ne mettra pas longtemps à démasquer.

Mais le comédien avoue se sentir plus proche du personnage de Justin.

“D’une certaine façon, je suis Justin, je suis un rêveur, qui est parvenu à faire des choses incroyables que personnes ne pensait possibles. Je suis arrivé à Madrid à 19 ans, pour devenir acteur, personne ne croyait en moi, mais j’y suis parvenu. Mon arrivée en Amérique a été encore plus folle, je ne parlais même pas anglais… et pourtant je suis là aujourd’hui.”

Au doublage, on retrouve d’autres pointures du cinéma, comme James Cosmo ou Rupert Everett.

Le film d’animation espagnol en 3 dimensions, devrait sortir prochainement en France.