DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vingt-cinq membres de Greenpeace toujours détenus sur leur bateau en Russie

Vous lisez:

Vingt-cinq membres de Greenpeace toujours détenus sur leur bateau en Russie

Taille du texte Aa Aa

La Russie reste sourde aux demandes de libération des activistes de Greenpeace détenus sur leur bateau en ce moment dans le port de Mourmansk. L’Artic Sunrise a été violemment arraisonné par les autorités russes hier après que deux de ses membres d‘équipage ont tenté d’escalader une plate-forme pétrolière de Gazprom.

Le consulat russe à Sydney fait la sourde oreille.

“Il est très décevant, explique ce représentant de Greenpeace, que le consulat russe ait refusé de simplement recevoir une simple lettre demandant que la Russie libère nos activistes, dont l’un est Australien et l’autre résident australien, et qu’elle nous rende notre bateau”.

Pas question pour la Russie de laisser des écologistes troubler ses projets de forage pétrolier en Arctique, une zone largement inexploitée et dont la fonte des glaces favorise désormais l’accès.

Les 25 membres de Greenpeace ont été enfermés sous la menace d’armes à feu dans le bateau, qui se trouve maintenant dans le port russe de Mourmansk.