DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : le meurtrier de Killah P en prison jusqu'au procès

Vous lisez:

Grèce : le meurtrier de Killah P en prison jusqu'au procès

Taille du texte Aa Aa

C’est vêtu d’un gilet pare-balles que le néonazi Giorgos Roupakias est arrivé au tribunal de première instance du Pirée.

Il comparaissait devant un magistrat, et ce, pour la première fois depuis le meurtre du rappeur grec Killah P.

Le juge d’instruction a décidé de le garder en détention jusqu’au procès. Selon des sources policières, il avait admis avoir poignardé à mort le chanteur dans la nuit de mardi à mercredi.

Ce matin encore, des manifestations anti-facscistes étaient organisées à Athènes.
Le meurtrier a des liens avérés avec le parti d’extrême droite Aube dorée.

Panagiotis Lafazanis, membre du parti de gauche Syriza, a salué la nouvelle mobilisation des Grecs :

“Une fois encore, les gens du quartier de Nikaia se retrouvent pour protester contre le fascisme et les actions criminelles des néonazis.
Pas loin d’ici, les néonazis veulent distribuer de la nourriture uniquement aux Grecs. C’est une chose affreuse. C’est du pur racisme.”

Les funérailles du chanteur Killah P, de son vrai nom Pavlos Fyssas, 34 ans, un antifasciste convaincu, ont rassemblé de milliers de Grecs jeudi.

Depuis le meurtre, le gouvernement a fait appel aux services antiterroristes pour mener les enquêtes sur les violences attribuées au parti Aube dorée.

Le ministère de l’Ordre public a aussi demandé la levée de la protection policière dont bénéficient les 18 députés du parti d’extrême-droite et les locaux d’Aube dorée.