DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya: "deux membres du commando ont été tués"


Kenya

Kenya: "deux membres du commando ont été tués"

Plusieurs explosions et tirs ont été entendus ce lundi matin, à la mi-journée et cet après-midi dans le centre commercial Westgate de Nairobi au Kenya où un commando islamiste est retranché avec des otages depuis samedi. Une colonne de fumée noire s‘échappait au-dessus du centre.
“La quasi-totalité des otages ont été libérés”, selon le ministre kényan de l’Intérieur, qui avance désormais un bilan de 62 morts. “Je crois que l’opération touche “à sa fin”, a-t-il ajouté. “Nous contrôlons tous les étages (du centre commercial), les terroristes ne peuvent pas s‘échapper”. Selon lui, deux membres du commando ont été tués par les forces kényanes.

D’après le ministre, la colonne de fumée noire observée
au-dessus du centre commercial est due à un incendie allumé par
le commando à l’intérieur du complexe. Les assaillants seraient de diverses nationalités, “ tous étaient des hommes, certains habillés en femmes”. Il n’a pu préciser le nombre exact d’otages toujours aux
mains des hommes armés. Selon plusieurs sources, le commando serait retranché dans
le supermarché Nakumatt du Westgate Mall mais un soldat kényan a
affirmé lundi que les djihadistes étaient en fait dispersés en
plusieurs groupes aux troisième et quatrième étages du complexe,
notamment dans une salle de cinéma.

L’attaque a été revendiquée dès samedi par le groupe
islamiste somalien Shebab, lié à Al-Qaïda. Il exige le
retrait des troupes kényanes présentes en Somalie depuis octobre
2011.

Parmi les 62 morts figurent deux Françaises, une mère et sa fille, un diplomate canadien et le poète et diplomate ghanéen Kofi Awoonor.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Le vice-président kényan autorisé à s'absenter de la CPI