DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya: un des assaillants "serait une femme blanche"


Kenya

Kenya: un des assaillants "serait une femme blanche"

Tirs, explosions, incendie: les forces kenyanes n’avaient toujours pas mis fin ce lundi en début de soirée à l’attaque des assaillants dans le centre commercial Westgate de Nairobi au Kenya.
Deux jours après le lancement de cette attaque, la quasi-totalité des otages ont été libérés, d’après le ministre kenyan de l’Intérieur, qui avance désormais un bilan de 62 morts. Deux voire trois membres présumés du commando auraient été tués ce lundi.
Plusieurs sources militaires affirment qu’un de ces assaillants présumés est une femme blanche, peut-être la veuve d’un des kamikazes qui s‘étaient attaqués aux transports londoniens en 2005.
Le ministère de l’Intérieur a en revanché assuré que tous les assaillants étaient des hommes et que certains étaient habillés en femmes.
L’attaque a été revendiquée dès samedi par le groupe islamiste somalien Shebab, lié à Al-Qaïda, qui exige le retrait des troupes kényanes présentes en Somalie depuis octobre 2011.
Par ailleurs, l’Ouganda, qui a également envoyé des soldats en Somalie, a
annoncé qu’il renforçait les mesures de sécurité dans tout le
pays. Un double attentat à la bombe revendiqué par les Shebab
avait fait 77 morts en 2010 à Kampala.

Avec Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kenya: "deux membres du commando ont été tués"