DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La victoire d'Angela Merkel : résignation en Grèce et au Portugal

Vous lisez:

La victoire d'Angela Merkel : résignation en Grèce et au Portugal

Taille du texte Aa Aa

La victoire de Angela Merkel et de la CDU/CSU a été différemment commentée en Europe. En Grèce le score du parti de la chancelière sortante a été accepté avec résignation. Dans la presse on pouvait trouver des titres comme celui-ci : “le triomphe de la reine de l’austérité”. Les grecs en effet ne se font guère d’illusion sur un assouplissement de la politique de rigueur imposée au pays avec la réelection de Angela Merkel.

“Je pense que pour la Grèce cette élections signifie que nous devons suivre le même programme qu’auparavant, affirme Theodore Krintas, directeur général de Wealth Management. Mon opinion c’est que quelque soit le résultat cela aurait été la même chose pour la Grèce. Maintenant que la chancelière Merkel a obtenu cette large victoire, on doit vraiment être très très concentré sur notre projet, notre programme”.

Même résignation au Portugal oú le plan d’aide arrive à échéance d’ici la fin de l’année et ou on on espère quand même qu’une participation du SPD à la coalition gouvernementale à Berlin déclenchera un effort plus important de l’Europe pour la croissance sans que la rigueur soit abandonnée.

“J’aurai préféré qu’elle ne gagne pas, explique Fatima Lanza qui habite Lisbonne, ou bien qu’elle gagne de quelques voix seulement, comme ça le deuxième parti aurait pu avoir son mot à dire. Certains disent que Obama pense qu’il possède le monde, moi je crois que Merkel pense être la propriétaire de l’Europe”.

La presse française lundi salue le triomphe de la chancelière allemande sortante : la France sait que l’Allemagne aura besoin d’elle sur des questions concernant trois dossiers économiques : l’union bancaire, le lancement du plan d’aide aux jeunes et l’appui aux pays sous assistance financière.

Pendant ce temps-là, la fête de la bière bat son plein à Munich.