DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trente militants de Greenpeace poursuivis pour piraterie en Russie


Russie

Trente militants de Greenpeace poursuivis pour piraterie en Russie

La Russie ouvre une enquête pour piraterie contre des militants de Greenpeace. Le brise-glace Arctic Sunrise dépêché dans les eaux de l’Arctique pour une action contre une plateforme pétrolière de Gazprom vient d‘être remorqué dans le port de Mourmansk.

Mercredi dernier, deux militants, un Suisse et un Finlandais, ont été interpellés pour avoir escaladé la plateforme. Selon Greenpeace, les forces spéciales ont tiré des coups de semonce et lacéré leurs canots pneumatiques à coups de couteau. Les deux militants ont été libérés après quelques heures.

Mais le lendemain, des commandos armés des gardes-frontières sont descendus d’un hélicoptère à bord de l’Arctic Sunrise, et ils ont enfermé les trente militants.

Greenpeace voulait dénoncer les risques environnementaux causés par l’exploitation des ressources énergétiques de l’Arctique, priorité stratégique pour Moscou. La piraterie est un crime passible de quinze ans de prison en Russie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

15 ans de prison pour un prêtre argentin pédophile