DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bert van Marwijk à Hambourg


Sport

Bert van Marwijk à Hambourg

Bert van Marwijk a dirigé ce mercredi son premier entraînement avec l‘équipe d’Hambourg. L’ancien sélectionneur des Pays-Bas, qui a signé un contrat courant jusqu’en 2015, a pris la succession de Thortsen Fink, limogé suite aux mauvais résultats d’une équipe plongée dans la zone rouge.

Bert van Marwijk : “Mon travail, c’est d’apprendre à l‘équipe à défendre de façon collective, à être bien organisée, avec un style de jeu bien défini. Je connais la qualité des joueurs; ils doivent être capables de mettre en application ce que je leur demande. Il faut choisir un style de jeu, puis travailler et vous entraîner dur chaque jour.”

Hambourg, battu 2-0 par le Werder Brême le week-end dernier, se retrouve seizème du championnat d’Allemagne et donc en position de relégable. Une anomalie pour le seul club de Bundesliga qui n’a jamais été relégué.

Bert van Marwijk a dirigé ce mercredi son premier entraînement avec l‘équipe d’Hambourg.

L’ancien sélectionneur des Pays-Bas, qui a signé un contrat courant jusqu’en 2015, a pris la succession de Thortsen Fink..

..limogé suite aux mauvais résultats d’une équipe plongée dans la zone rouge.

Pour en sortir, la recette-miracle est la suivante, dixit Bert van Marwijk.

“Mon travail, c’est d’apprendre à l‘équipe à défendre de façon collective, à être bien organisée, avec un style de jeu bien défini. Je connais la qualité des joueurs; ils doivent être capables de mettre en application ce que je leur demande. Il faut choisir un style de jeu, puis travailler et vous entraîner dur chaque jour.”

Hambourg, battu 2-0 par le Werder Brême le week-end dernier, se retrouve 16ème du championnat d’Allemagne et donc en position de relégable.

Une anomalie pour le seul club de Bundesliga qui n’a jamais été relégué.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

"L'Empereur" ne règne plus sur Galatasaray