DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les activistes de Greenpeace ne sont pas des pirates" (Poutine)

Vous lisez:

"Les activistes de Greenpeace ne sont pas des pirates" (Poutine)

Taille du texte Aa Aa

Greenpeace n’a pas commis d’acte de piraterie, Vladimir Poutine le reconnaît. Les trente militants écologistes toujours détenus à Mourmansk ne devraient donc pas être poursuivis pour ces faits très graves, qui leur auraient courir le risque d’une peine allant jusqu‘à quinze ans de prison.

Le président russe :
“Il est parfaitement évident que ce ne sont pas des pirates. Mais le fait est qu’ils ont tenté de saisir la plateforme pétrolière. Nos autorités, nos garde-frontières, ne savaient pas qui étaient réellement ces personnes, sous la bannière de Greenpeace. Et spécialement à la lumière de ce qui s’est passé au Kenya – ça aurait pu être n’importe quoi”.

Satisfaction et soulagement côté Greenpeace, qui n’a cessé de mettre en avant le caractère pacifique de son opération.

Evgenia Belyakova, Greenpeace :
“Dieu merci, il y a un haut responsable qui a enfin admis que cette accusation de piraterie n‘était pas juste en ce qui nous concerne. Toutes nos actions sont non-violentes et pacifiques”.

Deux militants de Greenpeace ont tenté de monter sur une plate-forme de Gazprom dans l’Arctique, entraînant l’arraisonnement sans ménagement et le remorquage jusqu‘à Mourmansk de son brise-glace, l’Arctic Sunrise.