DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premières condamnations de militants de Greenpeace par la Russie

Vous lisez:

Premières condamnations de militants de Greenpeace par la Russie

Taille du texte Aa Aa

Les premières condamnations sont tombées dans l’affaire des militants de Greenpeace arrêtés par les autorités russes. Un photographe travaillant pour l’organisation écologiste et l’un de ses portes-parole ont été condamnés à deux mois de prison. Les autorités craignent que les militants ne quittent la Russie. Trente d’entre eux sont toujours retenus par la police. Accusés de piraterie, ils ont été arrêtés en plein océan arctique après que deux d’entre eux avaient tenté d’escalader une plate-forme pétrolière appartenant à Gazprom.

Issus de 18 pays différents, les activistes sont toujours retenus dans le port russe de Mourmansk.

Les Pays-Bas envisagent de saisir un tribunal de l’ONU pour obtenir la remise en liberté de l‘équipage de l’Arctic Sunrise.