DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fashion Week de Paris: les Femen sur le podium

Vous lisez:

Fashion Week de Paris: les Femen sur le podium

Taille du texte Aa Aa

La troisième journée de la Fashion Week de Paris a été un brin agitée. Les Femen se sont invitées sur le podium lors du défilé Nina Ricci. Les deux jeunes activistes aux seins nus ont voulu protester contre le monde de la mode qu’elles jugent dictatorial. Les agents de sécurité les ont vite maîtrisé et le défilé a repris son cours, avec des tenues aux ton pâles et ultra féminines.

Le directeur artistique de Nina Ricci, Peter Copping s’est inspiré des coupes masculines du 18ème siècle, de la redingote aux chemises, et les a réinventé en robes et en jupes.

Plus de structure chez Balmain avec des motifs classiques qui détonnent avec une allure jeune. Vichy et pieds de poules sont revisités et enrichis de lourdes chaînes d’or.

Olivier Rousteing donne un coup de jeune à la marque Balmain. Le jeune directeur artistique qui a habillé la star Rihanna notamment, s’inspire cette saison des années 80.

La collection Manish Arora est marquée quant à elle par l’influence de l’artiste des années folles Joséphine Baker. Le designer Indien y ajoute de l‘énergie avec une allure sportive et une palette de couleurs vives : du fuschia, du rose et du jaune. Ses robes phosphorescentes ont ébloui le public.

Les célébrités étaient au rendez vous du défilé Lanvin. La fille de Johnny Halliday, Laura Smet, l’actrice américaine Dolores Chaplin, ou encore Catherine Deneuve étaient présentes.

Les oeuvres Lanvin signées Alber Elbaz ont illuminé une Fashion Week jusqu’ici assez terne.

Son choix s’est porté sur des lamé, lurex et satin avec des tons métaliques et des nuances très variées. Des bronze rougeâtre, acier et jaune d’or mais aussi du rose du bleu ou du noir. Des pièces phares se distinguent déjà, comme une robe qui donne l’impression d‘être recouverte d‘écailles, ou d’autres plus classiques en néoprène noir.