DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Greenpeace bien décidée à obtenir la libération de l''équipage de l'Artic Sunrise.

Vous lisez:

Greenpeace bien décidée à obtenir la libération de l''équipage de l'Artic Sunrise.

Taille du texte Aa Aa

L’organisation écologiste Greenpeace est bien décidée à obtenir la libération des 30 membres d‘équipage de l’Artic Sunrise.

Ce bateau a été arraisonné la semaine dernière. Les militants de Greenpeace avaient commencé à escalader une plate-forme pétrolière située en Arctique.

Ils ont, depuis, été placés en détention provisoire pour des périodes allant de trois jours à deux mois.

Les autorités russes estiment qu’il y a eu violation du droit international.

A Greenpeace, on ne voit évidemment pas les choses de la même manière. “Les autorités ont fait une erreur”, a estimé Daniel Simons, l’avocat de l’organisation lors d’une conférence de presse, ce vendredi. “Ce qui est triste, c’est qu’elles ne veulent pas l’admettre. Résultat : des personnes innocentes qui ne faisaient qu’essayer de défendre l’environnement dans l’intérêt de tous, se trouvent aujourd’hui en prison”.

Parmi les personnes interpellées, il y a le capitaine de l’Arctic Sunrise, Peter Willcox, celui-là même qui commandait le Rainbow Warrior, ce bateau de Greenpeace coulé en 1985 par les services secrets français.

Autre personnalité arrêtée à bord du bateau, Denis Siniakov, photographe russe.
Sa détention a provoqué un tollé médiatique.
En signe de protestation, plusieurs médias ont mis des carrés noirs à la place des photos sur leurs sites internet.