DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La résolution sur la Syrie en vote dès ce soir à l'Onu


Syrie

La résolution sur la Syrie en vote dès ce soir à l'Onu

La résolution sur la destruction des armes chimiques en Syrie pourrait être adoptée dès ce soir, 24 heures après l’accord trouvé entre les Etats-Unis et la Russie. Ce texte, vu comme une percée diplomatique majeure, prévoit la possibilité d’imposer des sanctions à Damas en cas de non respect de ce plan de désarmement. En revanche, ces sanctions devront faire l’objet d’une nouvelle résolution, autrement dit la Russie, alliée du régime syrien, pourra s’y opposer.

“Il y a deux semaines ce résultat aurait semblé complètement inimaginable, le régime syrien n’avait même pas reconnu l’existence de son stock d’armes chimiques. Mais nous avons désormais un projet de résolution qui est le fruit d’un intense travail diplomatique”, a estimé Samatha Power, l’ambassadrice américaine aux Nations unies.

Depuis le début du conflit syrien, Moscou et Pékin ont opposé par trois fois leur veto lors de précédentes tentatives de résolution des Nations unies.

“Cette résolution est dans la lignée de l’accord trouvé à Genève par Mr Kerry et Mr Lavrov, c’est pour cela qu’il ne nous a fallu que deux semaines pour que cet accord porte ses fruits”, a indiqué Vitaly Churkin, l’ambassadeur russe auprès de l’Onu.

Mais avant le vote de la résolution, les Nations unies ont besoin du feu vert de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques. Elle doit se réunir ce vendredi soir pour valider le plan de démantèlement établi à Genève mi-septembre.
Des inspecteurs de l’organisation pourraient rejoindre les experts de l’Onu dès lundi en Syrie pour examiner le stock d’armes chimiques. Un stock de 1000 tonnes, d’après Washington. Damas a neuf mois pour le détruire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une unité de décontamination de l'eau remise en service à Fukushima