DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les devoirs à la maison sont-ils utiles ?

Vous lisez:

Les devoirs à la maison sont-ils utiles ?

Taille du texte Aa Aa

Très variables selon les professeurs, les matières et les cycles, les devoirs à la maison représentent parfois, une charge de travail importante pour les élèves. Aujourd’hui, les spécialistes sont nombreux à tirer la sonnette d’alarme et remettent en question une pratique qu’ils jugent dépassée.

Le travail à la maison a-t-il encore un intérêt ? Comment le rendre plus pertinent ? Learning World s’intéresse cette semaine aux nouvelles pistes envisagées et recueille l’avis d’un expert.

Le modèle finlandais

Dans une école primaire d’Helsinki, nous découvrons que les devoirs sont limités à trente minutes par jour. Les enseignants s’efforcent de les rendre stimulants pour les élèves et estiment que le temps de repos leur permet aussi de “digérer” les apprentissages.
La Finlande a prouvé l’efficacité de ses méthodes : elle figure régulièrement parmi les cinq pays les plus performants en matière d‘éducation dans les enquêtes de l’OCDE.

Australie : moins de devoirs pour apprendre mieux

Richard Walker, professeur agrégé de psychologie de l‘éducation à l’Université de Sydney, est l’auteur d’une étude détaillée sur l’intérêt des devoirs à la maison. “On constate que les pays qui s’en sortent le mieux dans les tests internationaux de niveau – comme la Finlande – sont ceux où l’on donne très peu de devoirs,” affirme-t-il avant d’ajouter : “pour les élèves de primaire, quand on regarde les apprentissages et les résultats, l’impact des révisions à la maison n’est pas très significatif.” Dans des pays comme l’Australie et les Etats-Unis, nombreux sont ceux qui militent pour un abandon des devoirs.

Argentine : quand l‘école aide aux devoirs

A Buenos Aires, au sein de l‘école primaire San Luis Gonzaga, le travail à la maison est jugé utile pour que l’enfant prenne l’habitude d‘étudier et gagne en responsabilité en organisant son temps. Mais certains élèves ne rentrent pas chez eux après la journée de classe. Une heure et demi d’aide aux devoirs leur est proposée. L’enseignante met l’accent sur l‘échange entre élèves et l’amusement.