DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Serbie : l'annulation de la Gay Pride entache la candidature de Belgrade à l'adhésion européenne


Serbie

Serbie : l'annulation de la Gay Pride entache la candidature de Belgrade à l'adhésion européenne

Des centaines de militants pour la défense des droits des homosexuels manifestaient hier contre l’annulation de la Gay Pride. Pour la troisième année consécutive, Belgrade a décidé de ne pas organiser cette marche des fiertés, officiellement pour raison de sécurité. En 2010 l‘événement avait dégénéré en affrontements entre ultra-nationalistes et forces de l’ordre. 150 personnes avaient été blessées, des policiers pour la plupart.

Cette nouvelle annulation est de mauvaise augure pour le représentant de la délégation européenne. Michael Davenport estime que “la Serbie a là une opportunité d’adopter les valeurs chères à l’Union alors que des négociations en vue d’une éventuelle adhésion doivent débuter l’année prochaine”. Mais ce n’est pas, selon lui, l’image que renvoie actuellement la Serbie à l’Europe et au monde.

L’image dont parle l‘émissaire de Bruxelles c’est celle, vendredi 27 septembre en fin d’après-midi, de quelques centaines d’ultra-nationalistes hostiles à la tenue de la Gay Pride qui ont marché dans le centre-ville, saluant par des applaudissements l’annulation du défilé. Aujourd’hui, malgré cette annulation, plus de 6000 policiers sont mobilisés à Belgrade pour encadrer plusieurs manifestations homophobes prévues ce samedi 28 septembre.