DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A l'ONU, le discours de Damas ne change pas d'un iota

Vous lisez:

A l'ONU, le discours de Damas ne change pas d'un iota

Taille du texte Aa Aa

“Il n’y a pas de guerre civile en Syrie, il y a une guerre contre le terrorisme”. C’est l’une des déclarations qu’a faites le ministre syrien des Affaires Etrangères devant l’Assemblée générale des nations Unies ce lundi. Le message officiel de Damas ne change pas, la responsabilité des massacres aux armes chimiques est celle des rebelles.

Wallid Mouallem :
“Dans mon pays, M. le président, des civils meurent tous les jours parce qu’ils sont contre Al-Quaïda, et c’est nous qui avons demandé aux Nations Unies d’enquêter sur l’utilisation d’armes chimiques et trouver les vrais coupables car les Nations Unies sont les seules à pouvoir le faire”.

Bachar el-Assad affirme avoir saisi tout un arsenal chimique appartenant aux rebelles, reportage de la télévision nationale à l’appui.

Concernant son propre arsenal, il s’est dit prêt à se conformer à la résolution de l’ONU encadrant la destruction de son arsenal chimique. Les inspecteurs qui ont en charge cette mission sont attendus ce mardi à Damas.