DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Enrico Letta s'en remet au parlement


Italie

Enrico Letta s'en remet au parlement

Après la crise provoquée par Silvio Berlusconi et la démission de cinq ministres proche d’Il Cavaliere, le président du Conseil italien a rencontré dimanche le chef de l’Etat, Giorgio Napolitano.

Enrico Letta posera la question de confiance mercredi et “en tirera toutes les conséquences qui s’imposent”. Les deux hommes ont écarté, du moins pour le moment, l’hypothèse de nouvelles élections tant que l’actuelle loi électorale n’est pas réformée, sept mois après les dernières législatives.

Silvio Berlusconi affirme dans un enregistrement sonore qu’il souhaite un nouveau scrutin, et il se dit même certain de l’emporter. Pourtant la crise couve aussi au sein même du PDL. Les ministres démissionnaires, à commencer par l’ex-numéro 2 du gouvernement Angelino Alfano, ont exprimé leur désarroi. Alfano se dit “berlusconien mais autrement”.

Cette nouvelle crise est issue de la probable destitution de Berlusconi comme sénateur après sa condamnation définitive pour fraude fiscale. Le départ des ministres est dénoncé par Letta et une bonne partie de la presse transalpine comme un “geste irresponsable” alors que l’Italie se débat dans la crise économique.

Désormais, les Italiens attendent des actes, et surtout que chacun prenne et assume ses responsabilités au sein d’une classe politique de plus en plus décriée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Autriche : la coalition gauche-droite réélue mais au plus bas depuis 1945