DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le musée d'Orsay met l'homme à nu

Vous lisez:

Le musée d'Orsay met l'homme à nu

Taille du texte Aa Aa

De l’idéal classique incarné par “le berger Pâris” de Jean-Baptiste Frédéric Desmarais au “Mercure” des photographes Pierre et Gilles, deux siècles de représentation du nu masculin ont envahis le Musée d’Orsay.

Au-delà des tabous

Baptisée “Masculin, Masculin”, cette exposition entend briser les tabous et le classicisme, mêlant art, esthétique et un certain sens de la dérision.

“La beauté masculine crée une certaine gêne, c’est manifeste. Lorsque vous vous promenez à travers le Musée d’Orsay, vous avez la beauté feminine qui triomphe, qui occupe des salles entières, mais vous n’avez pas beaucoup de nus masculins, pas autant”, indique Guy Cogeval, le directeur du Musée d’Orsay.

L’exposition propose d’explorer l‘évolution de cette nudité au masculin, une histoire qui remonte aux corps sculptés de l’Antiquité.

“C’est un corps qui est idéalisé, donc ce n’est pas le corps d’un homme en particulier, mais un corps idéalisé qui incarne des valeurs universelles et ça explique vraiment l’intéret pour le nu masculin”, commente Ophélie Ferlier, co-commissaire de l’exposition.

Près de 200 oeuvres sont présentées. Parmi elles, des oeuvres à la charge homoérotique assumée. L’homme est alors transformé en objet du désir… des représentations pas toujours conventionnelles.

L’exposition se tient à Paris jusqu’au 2 janvier.