DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ranbir Kapoor joue les Borat à Bollywood dans "Besharam"


cinema

Ranbir Kapoor joue les Borat à Bollywood dans "Besharam"

En partenariat avec

la nouvelle star de Bollywood

La nouvelle coqueluche de Bollywood est à l’affiche de “Besharam”, une comédie basée sur l’action.

Ranbir Kapoor incarne Babli, un personnage dans la veine d’un Borat ou d’un Austin Powers, un jeune homme sans gêne qui vole des voitures pour aider à financer l’orphelinat qui l’a accueilli.

“C’est une comédie. Le personnage que j’incarne en fait un peu trop, il est flamboyant, vulgaire, répugnant parfois, donc je me suis beaucoup amusé à jouer ce rôle. Je ne dirais pas vraiment que c’est une comédie, c’est un film typiquement divertissant à l’indienne, c’est-à-dire qu’il y a de la comédie, de la romance, du drame et de l’action. C’est très amusant, c’est un nouveau genre pour moi”, indique l’acteur.

La famille Kapoor réunie à l‘écran

Et pour la première fois, l’acteur – classé onzième personnalité la plus importante en Inde par le magazine Forbes – a du jouer aux côtés de ses parents. Il s’agit de deux autres stars de Bollywood : Rishi et Neetu Kapoor.

“A première vue, ça me faisait un peu peur. Je me suis dit que j’allais me “planter” devant eux, échouer, et que je ne serais pas capable de dire mon texte. Mais, ce sont eux-mêmes de tellement bons acteurs, travailleurs et passionnés, que lorsque l’on a dû tourner, chacun s’est concentré sur ce qu’il avait à faire. C‘était une bonne expérience. Et puis, on était sur le ton de la comédie, ils jouent des policiers, je joue un voleur, donc c‘était un peu comme un épisode de Spy vs Spy, les personnages de cartoon qui cherchent toujours à s‘éliminer. C‘était amusant”, raconte Ranbir Kapoor.

Succès attendu

“Besharam” sort sur les écrans cette semaine en Inde et au Royaume-Uni, prochainement, dans le reste de l’Europe.

C’est le deuxième long-métrage du réalisateur Abhinav Kashyap. Le précédent, “Dabbang” avait obtenu deux récompenses aux Oscars de Bollywood.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Un trésor du cinéma retrouvé