DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'attaque des shebab menace aussi le tourisme au Kenya


Kenya

L'attaque des shebab menace aussi le tourisme au Kenya

Une semaine après la terrible attaque du Westgate au Kenya, il est temps de comprendre. Des parlementaires se sont rendus sur place, pour enquêter sur l’action des forces de sécurité en amont, savoir s’il y a eu des failles, et aussi sur la gestion du siège de quelques 80 heures.

Il faut dire que le pays ne veut pas donner l’impression de ne pas gèrer la situation. Cette attaque pourrait dissuader les touristes de venir au Kenya. Le ministre de l’Intérieur demande d’ailleurs aux Etats-Unis de lever leurs avertissements de voyage :

“La consigne de ne pas voyager au Kenya n’aide pas notre effort collectif contre le terrorisme mondial, remarque Joseph Ole Lenku. Nous ne pouvons pas et ne devons pas permettre aux terroristes d’instiller la peur dans nos peuples.”

Le tourisme, c’est la deuxième économie du pays, après l’agriculture. L’année dernière, il a rapporté 1,2 milliards de dollars. Alors pas question d’effrayer les touristes, rencontrés au Parc National de Nairobi : “Nous étions inquiets avant d’arriver, dit Anne Flore, une Canadienne. Beaucoup de gens nous demandaient si on allait encore y aller, mais tout va bien. Nous sommes avec les habitants la plupart du temps, ça aide.”

“Notre monde est un endroit dangereux, dit le missionnaire américain Ted Like. Des choses se produisent tout le temps. L’attaque a eu lieu la veille de notre vol et beaucoup de gens étaient inquiets. Nous on y a même pas vraiment pensé.”

L’attaque, perpétrée par les insurgés islamistes somaliens shebab, a fait 67 morts et 39 disparus.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël demande à Washington de maintenir la pression sur l'Iran