DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Eyjafjallajökull", road movie comique à travers l'Europe

Vous lisez:

"Eyjafjallajökull", road movie comique à travers l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Alexandre Coffre réunit Dany Boon et Valérie Bonneton à l’affiche d’“Eyjafjallajökull”, une comédie dans laquelle les deux acteurs incarnent un couple de divorcés qui se rendent au mariage de leur fille à Corfou.

“Vivre ces situations, ce n’est pas drôle, de se haïr et de se détester – quand on voit des couples dans la rue, s’ils s’insultent, ce n’est vraiment pas drôle pour eux – mais nous, ça nous fait rire. Donc, il faut vraiment trouver cette vérité et la décaler un peu, il faut qu’il y ait de la comédie”, explique Valérie Bonneton.

“C’est vrai, il n’y a pas plus sérieux que de faire rire”, renchérit Dany Boon.

Boon-Bonneton : des amis de 20 ans

On ne présente plus l’humoriste-acteur, auteur de l’un des cartons du cinéma français, “Bienvenue chez les Chtis”, qui a fait près de 30 millions d’entrées en France et à l‘étranger.

Pour la comédienne de “Fais pas ci, fais pas ça”, c’est en revanche le premier rôle principal de cette envergure. Les deux acteurs sont des amis de 20 ans.

Un road movie comique

Comme en 2010, le trafic aérien se retrouve paralysé par l‘éruption d’un volcan islandais. L’ancien couple sera donc obligé de rejoindre Corfou en voiture.
Le film tente donc d’allier comédie et road movie.

“L’idée c‘était d‘être avec eux en permanence, de vivre l’action, la comédie et tout avec eux”, indique Alexandre Coffre qui signe ainsi son deuxième long-métrage après “Une pure affaire” en 2011.
“C’est l’histoire qui amène l’action, c’est leur relation qui emmène l’action. Ce n’est pas quelque chose qui arrive par hasard. C’est toujours parce que leur relation est compliquée et un peu dans le conflit que l’action ou que la comédie arrivent”, ajoute-t-il.

Pour Dany Boon, “un road movie n’est pas un exercice facile” car le spectateur “reste avec nous deux principalement presque tout le film”, donc “il faut qu’il y ait des rebondissements qui fonctionnent pour accepter de suivre l’histoire”.

Ce film n’a d’islandais que le nom. Le tournage s’est déroulé principalement en Allemagne, en Autriche et en Croatie : 5.000 kilomètres au total et vingt-quatre décors en vingt-cinq jours.

Un film européen

“On avait une équipe de production allemande, on avait une équipe de production croate, belge et française. C’est vrai, que j’ai découvert plein de talents en Croatie, en Slovénie. Il y a des comédiens formidables qui viennent du théâtre, et qui font peu de cinéma parce que dans ces pays-là, on fait peu de cinéma. Mais ce sont de grand talents, des comédiens qui jouent parfaitement bien”, déclare Alexandre Coffre, le réalisateur.

En 2010, l‘éruption du volcan a affecté plus de 6 000 vols commerciaux et provoqué plus d’1 milliard de dollars de pertes.
Cette comédie anti-romantique espère au contraire faire exploser les compteurs du box office.

Euronews est partenaire d’“Eyjafjallajökull”.