DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie: les SDF dans le viseur des autorités


Hongrie

Hongrie: les SDF dans le viseur des autorités

Le gouvernement hongrois a durci sa législation à l’encontre des sans-abri, en permettant notamment aux responsables municipaux de définir des zones interdites aux sans domicile fixe (SDF), par exemple les environs sites touristiques.

Les contrevenants risquent des amendes, voire la prison.

A l’instar de “Zlotan”, les SDF dénoncent l’attitude des politiciens. “Ils ont adopté cette loi pour faire diversion, dit-il, pour éviter que les gens s’intéressent à la corruption. Ils font exprès de focaliser l’attention sur les sans-abris”.

La loi a été adoptée lundi soir par les parlementaires. Le gouvernement dit vouloir protéger “l’ordre public, la sécurité, la santé et les valeurs culturelles”.

“Notre souci, a expliqué Karoly Kontrat, responsable du ministère de l’Intérieur, c’est d‘éviter que les sans-abris meurent de froid dans la rue. C’est pour cela qu’on a créé plus de 700 places dans les centres d’accueil, rien qu’ici à Budapest”.

Les associations de défense des droits de l’homme ont manifesté lundi pour s’opposer à cette loi, estimant que ce texte criminalise la pauvreté, et qu’il va à l’encontre des valeurs de l’Union européenne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Coup de théâtre au sénat italien : Berlusconi sauve l'honneur