DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice russe accuse 5 militants de Greenpeace de "piraterie en bande organisée"

Vous lisez:

La justice russe accuse 5 militants de Greenpeace de "piraterie en bande organisée"

Taille du texte Aa Aa

C‘était le 19 septembre dernier : des militants de Greenpeace menaient une opération contre une plate-forme pétrolière russe dans l’Arctique. Ils voulaient ainsi dénoncer une menace pour l’environnement. Leur navire, l’Arctic Sunrise, avait été arraisonné, les 30 membres d‘équipage avaient alors été arrêtés et placés en détention.

Ce mercredi, la justice russe a prononcé les premières inculpations. D’après Greenpeace, 5 de ses militants arrêtés sont ainsi officiellement accusés de “piraterie en bande organisée”. Une charge particulièrement lourde, passible en Russie de 10 à 15 ans de prison.

L’organisation écologiste a d’ores et déjà réagi en qualifiant cette accusation d’“irrationnelle et destinée à intimider”.

D’après Greenpeace, cette affaire est la plus grave depuis l‘épisode du Rainbow Warrior, du nom de ce bateau de l’association qui avait été coulé en Nouvelle-Zélande par les services secrets français. C‘était en 1985.