DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Animasyros", 6ème édition du Festival du film d'animation dans les Cyclades


cinema

"Animasyros", 6ème édition du Festival du film d'animation dans les Cyclades

En partenariat avec

Il était organisé pour la sixième fois dans les Cyclades, sur l‘île grecque de Syros. Il s’agit du Festival du film d’animation Animasyros. Toutes les projections se sont déroulées dans le théâtre Apollon, un magnifique bâtiment construit en 1864. Cette année plus de cent films d’animation étaient présentés.

“Notre festival a pour but de mettre en valeur l’art de l’animation, le cinéma de dessin animé mais pas seulement comme nous le connaissons, comme une forme d’animation de divertissement pour les enfants. Nous présentons des films de jeunes réalisateurs utilisant différentes techniques et développant constamment leur art. Notre objectif est aussi de mettre l’accent sur toutes les formes d’animation internationales en Grèce, en décentralisant cet art. C’est pourquoi ce festival a lieu à Syros”, a expliqué Maria Anestopoulou, la directrice du Festival.

C’est le film d’animation “De la terre à la lune” de Spartalis Aggelos qui a ouvert le Festival. Pour cette production, le réalisateur crétois a utilisé des collages et des théâtres d’ombres. Il lui aura fallu cinq années de travail avant que son projet ne voit le jour.

Inspiré du roman d’anticipation de Jules Verne, “De la terre à la lune” est le premier long métrage entièrement animé de Spartalis Aggelos et le premier qui ait jamais été réalisé en Grèce.

“Malheureusement, Jules Verne n’est pas à la mode de nos jours. J’ai trouvé, par hasard, une édition en cuir rouge de 1957. J’ai commencé à le lire et j’ai été étonné. Jules Verne est brillant. Il n’est pas seulement une conteur d’histoires fantastiques. Il est un auteur acclamé.J’ai été ému et j’ai décidé de faire de cet ouvrage un film d’animation”, explique Aggelos Spartalis.

Le “Cavalier” est un film d’animation réalisé par Thanasis Radoglou.
Ici, l’objectif du réalisateur est de permettre à son héros, grâce à l’animation, de bouger via des mouvements bien déterminés pour illustrer sa volonté de briser les règles de sa condition de pièce de jeu d‘échecs afin d‘être plus libre.

“L’animation est pour moi la version adulte de ce que nous faisions quand nous étions enfants avec nos jouets, quand on leur donnait vie. Maintenant, avec les films d’animation, je donne la vie à quelque chose de différent, à des personnages qui n’existent pas et qui ne peuvent pas vivre sans mon aide”, note Thanasis Radoglou.

Le festival international du film d’animation Animateka a été fondé en 2004 en Slovénie. Son objectif est de contribuer à la diffusion de films d’animation produits par des professionnels et des auteurs indépendants issus d’Europe centrale et orientale. Le directeur aritistique d’Animateka était cette année membre du jury du Festival Animasyros.

“Le jury a discuté. Nous avions une petite liste de huit films, ce n’est pas si mal et c’est une très bonne moyenne. Nous sommes toujours surpris, même personnellement, quand on s’aperçoit que les films produits par des étudiants sont parfois presque meilleurs que ceux de leurs collègues professionnels. Et ça a été le cas ici. Nous avons eu une très bonne compétition étudiante”, détaille Igor Prassel.

Le premier prix dans la section internationale est revenu au film d’animation espagnol “Sang de Licorne”, d’Alberto Vázquez et Pedro Rovero. Dans ce film d’animation, deux ours en peluches vont chasser la licorne, leur proie favorite à la chair tendre.

Mention spéciale dans la section internationale pour le film grec “Apodemy” de Katerina Athanasopoulou et son utilisation artistique de l’animation 3D. L’Objectif ici était de soutenir une vision poétique de l’espace sociaux-politique. Alors que l’Europe s’effondre, Apodemy est un portrait d’Athènes.

Euronews, Yorgos Mitropoulos:
“Le festival du film Animasyros est le rendez-vous le plus important en Grèce pour les cinéastes et les fans d’animation. C’est un petit oasis de cinéma dans cette île des Cyclades. Le festival vise à familiariser le public avec des films d’animation de qualité internationale mais il est aussi un point de référence et de réseautage pour les professionnels de l’audiovisuel”.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

A voir la bande-annonce de "Hobbit : la Désolation du Smaug"