DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Barack Obama "exaspéré" par le blocage politique autour du budget


Etats-Unis

Barack Obama "exaspéré" par le blocage politique autour du budget

Aux Etats-Unis, toujours aucune solution en vue dans la crise autour du budget. Une crise qui a entraîné, depuis deux jours, la fermeture des services fédéraux. Les Républicains refusent de voter la loi de finances afin de dénoncer la réforme de l’assurance-maladie voulue par Barack Obama.
Conséquence: près de 800 000 fonctionnaires sont au chômage.

Une situation qui exaspère le président américain. Il l’a dit lors d’une interview sur la chaîne CNBC. Selon Barack Obama, “il (suffirait) à John Boehner (le président républicain de la Chambre des représentants, NDLR) de présenter une proposition de loi pour rouvrir les services fédéraux, cela permettrait d’engager des négociations de fond sur un vrai budget et cela éviterait aux Etats-Unis d‘être en permanence sous la menace d’une crise budgétaire”.

Les propos du président n’ont pas eu d’effet. Pour preuve, la réunion organisée dans la soirée à la maison-Blanche, en présence des chefs de file du Congrès. Une réunion qui n’a abouti sur aucun accord.

“Le président a répété une nouvelle fois qu’il ne voulait pas négocier”, s’est plaint John Boehner, à l’issue de cette réunion.
Nous, tout ce qu’on demande, c’est une discussion au sujet de la réforme de l’assurance-maladie. On aimerait que le président et nos collègues démocrates acceptent l’avis de la population, que l’on se mettent autour d’une table et qu’on essaie de résoudre nos différends”.

Cette situation de blocage commence à inquiéter les marchés.
La bourse américaine a terminé la séance en baisse ce mercredi, dans le sillage des places européennes et asiatiques. Ce jeudi, Tokyo a une fois de plus terminé en repli.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ambassade russe à Tripoli attaquée