DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : la gauche radicale demande l'intransigeance envers Aube dorée


Le bureau de Bruxelles

Grèce : la gauche radicale demande l'intransigeance envers Aube dorée

C’est durant une visite au Parlement européen qu’Alexis Tsipras a appris la mise en détention provisoire du chef d’Aube dorée. Pour le chef de file de l’extrême-gauche grecque, c’est une bonne chose, mais elle arrive un peu tard, la faute au gouvernement.

“Le gouvernement porte une responsabilité politique. Ce ne sont pas les juges qui portent cette responsabilité. Et cela, c’est parce que Mr Dendias – le ministre de l’Ordre public – et le gouvernement, ont failli à leur devoir en ne transmettant pas les charges qu’ils avaient déjà contre Aube dorée au procureur. Mr Dendias avait en sa possession 32 dossiers. Fallait-il attendre le 33ème, qui a été l’assassinat de Pavlos Fyssas ?”, interroge le leader de Syriza.

D’après Alexis Tsipras, Aube dorée a été instrumentalisé pour casser la dynamique de son propre parti. Il demande donc d’aller le plus loin possible dans l’enquête.

“Nous attendons avec beaucoup d’intérêt et d’inquiétude de connaître, maintenant que les autorités judiciaires enquêtent sur les actions criminelles du gang, les noms des hommes d’affaire en Grèce qui ont été complices en finançant cette secte néo-nazie”, conclut-il.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Austérité : les Européens n'y croient pas