DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Toujours pas de progrès sur le budget américain


Etats-Unis

Toujours pas de progrès sur le budget américain

Aucun terrain d’entente n’a été trouvé hier entre Barack Obama et les républicains lors d’une réunion à la Maison Blanche au deuxième jour de la fermeture partielle des services fédéraux aux Etats-Unis.

Le président démocrate s‘était dit un peu plus tôt “exaspéré” par ce blocage.

John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants a immédiatement réagi à la sortie : “Le président a répété une nouvelle fois qu’il ne voulait pas négocier”. Les Républicains veulent supprimer le financement de l’Obamacare, la réforme de l’assurance-maladie entrée en vigueur mardi.

Une version contredite par les leaders démocrates qui ont exclu de céder sur cette réforme phare. “Une prise d’otage” selon eux. Nancy Pelosi, la leader de la minorité démocrate à la Chambre a également refusé comme le veulent les Républicains de lier la crise budgétaire à celle du relèvement du plafond de la dette, nécessaire selon le Trésor d’ici au 17 octobre.

Un bras de fer qui inquiète ces manifestants et les marchés financiers internationaux. Depuis mardi 6h du matin heure française, 800 000 fonctionnaires fédéraux sur deux millions sont au chômage technique sans solde. Une première depuis 1996.

“C’est une bataille politique où tant de choses sont en jeu, il est difficile de voir une sortie de crise et il y aura des victimes. En premier lieu, des centaines de milliers d’employés fédéraux et leurs familles. Ils ont des factures, des loyers et des hypothèques à payer. Et chaque jour qui passe sans salaire, les rapproche un peu plus du précipice”, selon notre correspondant à Washington, Stefan Grobe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La famille Jackson perd contre AEG qu'elle accusait de négligence