DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Qui a gagné la guerre du Kippour?


Egypte

Qui a gagné la guerre du Kippour?

C’est par une attaque surprise qu’a commencé la guerre du Kippour. Le 6 octobre 1973, l’Egypte et la Syrie attaquent l‘état hébreu. L’armée égyptienne, alors dirigée par Hosni Moubarak, franchit le canal de Suez, surprenant les défenses israéliennes.

Parallèlement, la Syrie attaque le plateau du Golan. Mais Tsahal contre-attaque et s’approche à moins de cent kilomètres du Caire. Puis un traité de paix rend le Sinaï à l’Egypte. Chacun pense avoir gagné la guerre.

“Qui a gagné la guerre?” se demande l’historien Abraham Rabinovich. “L’Egypte a gagné la guerre, Israël a gagné la guerre – les deux en fait. L’Egypte a retrouvé son territoire, et plus important, sa fierté, et la fierté arabe, grâce aux premiers succès. Israël a remporté la plus grande victoire politique que le pays pouvait imaginer – la paix avec le plus grand pays arabe.”

Le Sinaï avait été conquis par Israël sur l’Egypte pendant la guerre des Six Jours en 1967. L‘état hébreu s‘était aussi emparé du plateau du Golan sur la Syrie.

C’est donc pour récupérer ce territoire, et restaurer sa fierté que l’armée égyptienne a déclenché la guerre du Kippour en 1973. Elle obtient des renforts d’Irak, du Maroc, du Soudan et de Jordanie: c’est pourquoi on parle aussi de guerre israélo-arabe.

En 1979, Israël se retire et détruit ses colonies de peuplement. Depuis la révolution égyptienne, l’insécurité a augmenté sur ce territoire. Les attaques terroristes se multiplient depuis le renversement du président islamiste Mohamed Morsi.

Cette offensive permet donc à terme à l’Egypte de récupérer la péninsule du Sinaï. Elle reste un sujet de fierté. Le 6 octobre symbolise la grandeur passée de l’Egypte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chine : alerte maximale face au typhon Fitow