DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lampedusa : le débat européen ressurgit


Le bureau de Bruxelles

Lampedusa : le débat européen ressurgit

A la question que doit faire l’Europe pour prévenir un nouveau Lampedusa, la Commission répond qu’il faut d’abord renforcer la lutte contre les réseaux qui exploitent les migrants.

“ Dans le moyen et le long terme, il faut améliorer ce dialogue et la coopération avec les pays d’origine et de transit des migrants et des demandeurs d’asile. En premier lieu pour lutter plus efficacement contre les passeurs et les criminels qui sont derrière ces tragédies. Il ne faut pas oublier que derrière les victimes, il y a de véritables réseaux criminels qui font des profits en exploitant les espoirs des être humains “ , explique Michele Cercone, porte-parole de la commissaire en charge du dossier.

Mais pour Amnesty international, l’Europe-forteresse louvoie et ne s’attaque pas au fond du problème. La réponse, estime l’ONG, n’est pas dans le renforcement des contrôles.

“ Le fait est que la guerre, les conflits et les situations horribles feront toujours fuir les gens. Donc plus l’Union européenne s’attachera à tenir les gens dehors et à ferme ses portes, plus elle contribuera à mettre ces gens sur des itinéraires périlleux, qui les mettront encore plus en danger “ , regrette Nicolas Beger.

Les ministres de l’Intérieur des 28 débattront ce mardi des moyens à mettre en place, et le sujet devrait aussi s’imposer au sommet de la fin octobre, avec une ligne de fracture claire entre les pays en première ligne et ceux du nord.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Grèce : la gauche radicale demande l'intransigeance envers Aube dorée