DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Archéologie : les Thraces en ont laissé


science

Archéologie : les Thraces en ont laissé

En partenariat avec

Les Thraces en ont laissé. Cela s’est vérifié dans l’actuelle Bulgarie où les archéologues ont découvert un char enterré, visiblement avec ses chevaux. Cela s’est passé il y a 2500 ans au coeur d’une tribu thrace. Les restes de ce char à deux roues ainsi que les ossements des chevaux ont été découverts dans une tombe près du village de Svestari ils éclairent d’un jour nouveau les rites funéraires pratiqués alors dans cette région d’Europe.

Diana Gergova dirige l‘équipe archéologique : “Le char remonte à la dernière décennie du quatrième siècle avant Jésus-Christ quand la dynastie dace était à son apogée et quand étaient dressés ces étonnants complexes de tumulus pour pouvoir recueillir les tombes de plusieurs chefs daces.

Selon les archéologues ce char dont aucun exemplaire n’avait encore été découvert est aussi le plus ancien jamais découvert en Bulgarie.

Et quelques épaves en Adriatique

Au large de la côte croate, près de Zadar, des archéologues ont plongé sur trois épaves qui remontent au neuvième siècle avant JC. Ils ont remonté quelques 500 fragments des épaves. Des fragments protégés par les sédiments avec, parmi eux, un bout de cordage ainsi que des restes d’olives. L’ADN des olives va être soumis à étude. On aimerait savoir si, il y a près de 3000 ans, on mangeait les mêmes olives qu’aujourd’hui.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Peut-on faire pousser des plantes sur Mars ?