DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lampedusa : Barroso et Letta se recueillent devant les dépouilles des noyés


Le bureau de Bruxelles

Lampedusa : Barroso et Letta se recueillent devant les dépouilles des noyés

“Honte à vous”, “assassins”… Ce sont les salutations auxquelles ont eu droit le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président du Conseil italien Enrico Letta à leur arrivée à Lampedusa ce mercredi. Six jours après le naufrage qui a coûté la vie à au moins 300 migrants, les deux hommes ont rencontré les gardes côtes, des ONG locales et se sont recueillis devant les dépouilles des victimes.

“Cette image de centaines de cercueils est gravée à jamais dans mon esprit, a déclaré José Manuel Barroso. Des cercueils de bébés, un cercueil aussi avec une mère et le bébé qui venait de naître.”

Le chef du gouvernement italien a annoncé que les questions de l’immigration et du droit d’asile figureront à l’ordre du jour du prochain conseil européen fin octobre.

“C’est une tragédie européenne, a insisté Enrico Letta. L’Italie fera tout ce qu’elle peut mais c’est une tragédie européenne que l’Union européenne doit considérer comme telle.”

Eprouvés par des années de drames à répétition, les quelque 6.000 habitants de
l‘île ne croient plus aux promesses.

“Ils viennent ici pour quoi ? Pour voir que tout le monde est mort ? Ca n’a aucun sens cette visite”, estime un jeune homme. “Que Barroso vienne ou pas, je m’en fous pas mal” lance un autre habitant.

En raison des printemps arabes et contrairement aux dernières années, la plupart des migrants arrivant en Italie pourraient prétendre au statut de réfugiés. C’est en tout cas ce qu’affirme le Haut Commissariat pour les Réfugiés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Après Lampedusa, la Commission européenne demande des efforts à tous