DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La seconde vie de Christiane F


le mag

La seconde vie de Christiane F

En partenariat avec

Cette femme est une survivante. Elle s’appelle Christiane, elle a 51 ans. Ses yeux font penser qu’elle en fait beaucoup plus. A la fin des années 70, cette Allemande publie son histoire : “Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…”. La descente aux enfers d’une gamine de Berlin, camée, défoncée, perdue. L’addiction la mène à vendre son corps pour quelques Deutsche Marks. Son livre devient un best-seller mondial, traduit en 18 langues et adapté au cinéma.

“Si je pouvais revenir en arrière, je dirais non, je ne le ferai pas”, confie Christiane. “J’aurai pu prendre le contrôle de ma propre vie, je ne serai pas devenue accro.”

Aujourd’hui, Christiane F est Christiane Felscherinow. 35 ans après la sortie de son livre, elle en publie un second intitulé “Moi, Christiane F., la vie malgré tout”. Elle raconte la scène punk et new wave des années 80, sa célébrité, ses rencontres avec des figures artistiques, ses passages par la prison, la mort de ses copains junkies. Et la drogue encore et toujours. Jusqu‘à son accouchement en 1996.

“Je pense que la naissance de mon fils a été positive pour moi”, dit-elle. “J’ai gagné en maturité et pour moi il était évident dès le départ que je serai en mesure d’assumer mes responsabilités de mère.”

Cesser de vivre comme un fantôme, se délivrer de l’addiction, Christiane y est parvenue. Même si tous les matins depuis 10 ans, elle prend de la métadone, un substitut d’héroïne.

Aujourd’hui Christiane est atteinte d’une hépatite C. Elle a aussi une cirrhose du foie. Elle n’a plus la garde de son fils. Mais aujourd’hui Christine survit. Mieux, elle vit.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Deux stars de la country réunies 30 ans après