DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Egyptiens au rythme de l'état d'urgence et du couvre-feu depuis deux mois


Egypte

Les Egyptiens au rythme de l'état d'urgence et du couvre-feu depuis deux mois

Dans la capitale Egyptienne, comme partout ailleurs dans le pays, dès minuit tout s’arrête.
Le soir, les gens se pressent pour rentrer chez eux, créant parfois des bouchons importants sur les routes d’accès du Caire.
Depuis le 14 août et l’instauration de l‘état d’urgence, le couvre-feu commence à minuit et se termine à cinq heures. Le vendredi, jour de prière et de souvent de manifestation, le couvre-feu commence dès 7 heures du soir.

Cela dure depuis maintenant deux mois, les habitants du Caire sont partagés…

“Je suis d’accord pour que le couvre-feu démarre à minuit. D’une certaine manière cela permet de rebâtir le pays, de réparer les routes et les infrastructures publiques. Cela fait du bien au pays”, explique un homme.

“Le climat est désormais propice au tourisme, et les touristes doivent pouvoir profiter du pays même la nuit, mais ce n’est pas le cas puisque tout est fermé dès minuit”, témoigne un autre.

Dès qu’arrive minuit, des barrages sont installés dans tous les quartiers et les blindés parsèment les rues pour maintenir la sécurité.

Le déploiement est encore plus impresionnant depuis dimanche suite aux récentes violences.

Le couvre-feu affecte fortement les livraisons des magasins ce qui a provoqué une nette augmentation des prix des biens de consommations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après Lampedusa, de nouveaux drames de l'immigration clandestine