DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au moins 34 morts dans un nouveau naufrage de clandestins en Méditerranée


Italie

Au moins 34 morts dans un nouveau naufrage de clandestins en Méditerranée

Ils apparaissent comme des confettis dans cette mer prête à les engloutir, ces hommes échoués à plus de 100 kilomètres des côtes siciliennes de Lampedusa, sont les survivants du naufrage survenu vendredi après-midi en Mediterranée.

Ils sont pour la plupart de nationalités syrienne et palestinienne. A bord de leur embarcation, entre 300 et 400 personnes tentaient l’aventure selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés.

De cette traversée contrariée vers l’Europe, plus de 200 migrants clandestins ont pu être secourus, tandis qu’une trentaine de corps inertes, au moins, ont été repêchés. De nombreux passagers manquent donc à l’appel et les secours poursuivent leurs recherches.

Ce nouveau drame de l’immigration intervient 8 jours après la mort, près de Lampedusa, de 359 personnes fuyant la corne de l’Afrique.

Les survivants sont arrivés sur la petite île sicilienne, dont la capacité à accueillir des immigrés ou des demandeurs d’asile a depuis longtemps atteint ses limites.

Le Premier ministre maltais Jospeh Muscat a évoqué le risque de “cimetière” médterranéen. Son homologue italien Enrico Letta a suggéré la mise à l’ordre du jour de la question de l’immigration clandestine, à l’occasion de la prochaine réunion du Conseil européen les 24 et 25 octobre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Venise placée sous la protection de Moïse