DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des Libyens demandent la libération d'un chef d'Al Qaida


Libye

Des Libyens demandent la libération d'un chef d'Al Qaida

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté vendredi à Benghazi contre l’arrestation, par un commando américain, de Nazhi al Ragye, un chef présumé d’Al Qaida. L’homme a été capturé la semaine dernière, devant son domicile à Tripoli, et conduit sur un navire de l’US Navy, où il est actuellement interrogé. Le Pentagone le soupçonne d’avoir participé aux attentats contre des ambassades américaines en Afrique, en 1998.

Les manifestants, parmi lesquels des miliciens, accusent le gouvernement libyen d’avoir participé à son arrestation. ‘‘Nous sommes là aujourd’hui pour soutenir Nazih al Ragye’‘, explique cet homme. ‘‘Nous sommes en colère car il est notre frère et il est musulman.’‘

Cette arrestation a-t-elle motivé le bref enlèvement ce jeudi du Premier ministre libyen ? Dans un discours à la nation, Ali Zeidan a dénoncé une tentative de coup d‘État. ‘‘Il y a des gens qui veulent plonger le pays dans l’inconnu et le transformer en un nouvel Afghanistan ou en une nouvelle Somalie.’‘

Deux ans après la chute de Mouammar Kadhafi, les nouvelles autorités libyennes peinent à rétablir l’ordre dans un pays miné par la violence et la multiplication des milices armées. Vendredi, un nouvel attentat a visé le consulat de Suède à Benghazi, sans faire de victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vendredi noir en Méditerranée, mort de plusieurs dizaines de migrants clandestins