DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Espagne en crise célèbre sa fête nationale


Espagne

L'Espagne en crise célèbre sa fête nationale

Ce samedi 12 octobre était un jour de fête nationale en Espagne. Une fois n’est pas coutume, c’est le prince Felipe qui a présidé le traditionnel défilé militaire, et non son père, le roi Juan Carlos, qui se remet d’une nouvelle opération chirurgicale. Une absence remarquée, alors que son avenir à la tête de la monarchie, fait de plus en plus débat.

Une crise de la monarchie, conjuguée à la crise économique, qui s’est ressentie jusque dans la parade militaire, dont le budget a été réduit de 15% par rapport à l’an passé. Les avions de la patrouille acrobatique Aguila ont malgré tout pu faire le show.

A Barcelone, des Catalans ont profité de ce jour de fête nationale pour s’opposer aux velléités d’indépendance et défendre l’unité du pays. Les manifestants ont agité des drapeaux portant d’un côté, les couleurs de la Catalogne, de l’autre, celles de l’Espagne.

‘‘Aujourd’hui, la Catalogne silencieuse rompt le silence. Nous voulons dire, haut et fort, que nous sommes Catalans. C’est notre façon d‘être Espagnols’‘, souligne Alicia Sanchez Camacho, la présidente de la section catalane du Parti Populaire.

La crise économique et la montée du chômage ont entraîné une forte poussée des indépendantistes en Catalogne, qui réclament la tenue d’un référendum en 2014. Selon un récent sondage, le oui à l’indépendance obtiendrait la majorité des suffrages.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Japon simule un accident nucléaire