DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après l'urgence de la survie, les rescapés du naufrage racontent


Italie

Après l'urgence de la survie, les rescapés du naufrage racontent

Leur voyage continue, cette fois en Sicile. Une partie des rescapés du naufrage de vendredi, près de Lampedusa et de Malte, a rejoint ce dimanche Porto Empedocle.

Ils sont 206 au total à avoir survécu et parmi eux des enfants, désormais orphelins.

Les migrants étaient en majorité des Syriens fuyant la guerre civile

36 personnes ont perdu la vie, le bilan pourrait encore s’alourdir car, d’après les témoignages, ils étaient 400 à bord de ce bateau : des Syriens en majorité, fuyant la guerre civile, mais aussi des Palestiniens.

Dans cet hôpital de Malte, on panse les blessures. Mais pour soigner le traumatisme, il faudra du temps :

“Le bateau a coulé et les vagues étaient énormes. C‘était horrible”, raconte ce survivant. “Nous avons tous cru que nous allions mourir”.

Pris pour cible par un bateau libyen

Dans leur tête, des scènes d’horreur. Certains ont dû se résoudre à faire un choix cornélien, impossible, abandonner un enfant pour en sauver un autre.

Nombre d’entre eux racontent aussi avoir essuyé des tirs peu après leur départ de Libye, des coups de feu tirés peut-être par d’autres passeurs.
Le capitaine du bateau, un Tunisien, aurait été arrêté par les autorités maltaises.

Les victimes du 3 octobre enterrées en Sicile

Pendant ce temps, dernier adieu à Lampedusa pour les proches des victimes de la tragédie du 3 octobre. Les dépouilles ont été transférées en Sicile où elles seront inhumées. 362 corps ont été retrouvés pour l’instant. Les unités navales de la Marine italienne vont être triplées à partir de demain pour continuer les recherches.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inde : le cyclone Phailin a causé des dégâts importants mais peu de victimes